Nouvelle fenêtre Phrase exacte
Webplaza Québec Canada France Francophonie Monde
Site  Gratuit
Newsgroups FTP
Programmes: PC Mac No. de Tél: Traduction:
Bourse: Compagnie SymboleCinéma: Langue:
URL Nouvelles Showbizz Images Web:
MP3 Webopedia Medline Santé Enchères:
Nom de domaine CNET Recettes
Conversion de devises De: à:


Florilège d'idées
Faire entendre sa voix...
Me connecter à mon blogue
Utilisateur:
Mot de passe:
Mot de passe oublié | Enregistrer un nom


10 DERNIERS BILLETS

5 DERNIERS COMMENTAIRES

CATÉGORIES

ARCHIVES

2011
Octobre (45)
Novembre (27)
Décembre (9)
2012
2013
2014

BLOGUEURS

Stéphane (116)

STATISTIQUES

Blogue: 131202 visites
Publications précédentes

Par Stéphane, 20 Novembre 11, 23:21

Section Politique | 0 commentaire

Un discours intéressant sur l'historique récente de la gestion de nos ressources naturelles. Le public de la salle semble pas mal vendu mais la substance du discours reste tout à fait à propos.
Daniel Breton est un écologiste et activiste, fondateur de maître chez nous, 21e siècle.

Par Stéphane, 15 Décembre 11, 11:14

Section Politique | 1 commentaire

Stephen Harper est un arrogant fini, profondément dommageable pour le Canada. Il est le leader d'un groupe conservateur religieux et idéologique archaïque de l'ouest du pays qui a réussis à prendre le pouvoir et qui maintenant, utilise ce pouvoir pour remodeler ce pays à leur vision tordue, rétrograde, anti-science, dogmatique, mercantile, biblique, militariste, répréssive.

Le connard a entre autre décrit les engagements pris par le Canada dans le cadre de l'entente de Kyoto de conneries. Faut être con pour signer une entente qui engage à de la connerie, non ? Donc, selon notre connard national, les 191 pays signataires de l'entente sont dirigés par des cons. Il est clair que c'est plutôt Harper le con de l'histoire.

Le même con fini qui, avec sa gagne, a engagé une firme de sondage pour répandre la fausse rumeur dans la circonscription de Mont-Royal que Irwin Cotler, l'actuel député, va possiblement prendre sa retraite.

Le même crétin qui a abolie le registre des armes à feu, parce que les red-necks de l'ouest devaient faire un téléphone par an pour enregistrer leur arme, même si ceux qui utilisaient ce registre tous les jours, à qui servait ce registre, disaient qu'il était très utile. Le même imbécile, par dogmatisme, a ordonné la destruction des données du registre, pour lesquelles on a déjà payé, pour empêcher les gouvernements provinciaux de constituer, par défaut, leur propre registre.

C'est ce même abruti qui s'était insurgé à l'époque, que le Canada ne suive pas son ami Étasunien dans une guerre absurde en Irak en 2003. S'il avait été en charge, nous y aurions été. Une chance que Jean Chrétien a su nous sauver de cette bêtise.

Toujours le même demeuré qui, lors de la campagne électoral de 2008, disait ne pas penser que le Canada connaîtrait une récession, alors que l'annonce de l'entré du Canada en récession arrivait quelques mois plus tard. Ce qui faisait de lui un incompétent ou un menteur.

Le même zigoto rétrograde, qui veux retransformer le Canada en une colonie britannique, avec un culte de sa reine adorée ou avec un système répressif à l'américaine (C-10 !) qui à tout fait sauf régler leurs problèmes de criminalité.
Même Jean Chrétien, qui plus souvent qu'à son tour a cafouillé ou a pu faire quelques bêtises pour gêner même le plus fervent des canadiens, apparaît comme plein de bon sens, lorsqu'il soupçonne le gouvernement de l'andouille de considérer limiter le droit à l'avortement ou même la réinstoration de la peine de mort.

Assez con pour inspirer le site shitharperdid.ca dont cette "Shit":

Stephen Harper veut empêcher les scientifiques de dire des choses ou sinon, il leur fera regretter.

En 2009, Harper a nommé un ministre de la Science qui a refusé de dire s'il croyait en l'évolution. Harper a ensuite coupé le financement des recherches scientifiques par les 138 millions de dollars (alors que les Etats-Unis ont investi 2,75 milliards de dollars). Depuis 2007, M. Harper a forcé les scientifiques d'Environnement Canada à obtenir la permission pour faire des entrevues, contrôlant même leurs réponses, ce qui a entrainé une réduction de 80% de la couverture médiatique de la science des changements climatiques.


Ou encore:

Stephen Harper veut que vous relaxiez et essayez ces produits chimiques.

Stephen Harper a affaibli la réglementation afin qu'il soit possible de laisser plus de résidus de pesticides sur vos fruits et légumes.
Suite:
The Canwest News...

Ou encore:

Ce que certains voient comme égocentrique, Harper voit comme un couloir parfaitement normal rempli de photos de Stephen Harper.

Harper a décoré le hall d'entrée du gouvernement au parlement avec des photos de lui-même, au lieu des traditionnelles portraits des anciens premiers ministres.
Suite:
The Ottawa Citizen...

Comme s'il en fallait plus:

Stephen Harper croit que l'apocalypse arrive. Alors que de nombreux Canadiens croient que l'apocalypse a commencé il ya 5 ans.

L'Eglise de l'Alliance, à laquelle M. Harper a appartenu pendant des décennies, croit que Jésus-Christ reviendra sur Terre dans une apocalypse, est contre l'ordination des femmes, s'oppose fermement à l'avortement et le divorce, condamne l'homosexualité comme étant le plus bas des péchés et croit que ceux qui ne sont pas "born again" sont «perdus».
Suite:
The Vancouver Sun...

Visitez shitharperdid.ca s'il vous en faut encore plus...


Quand Harper déclare que les engagements de Kyoto sont des conneries, il sait de quoi il parle, étant lui même le roi des cons.



À voir aussi:


Par Stéphane, 12 Janvier 12, 12:33

Section Politique | 1 commentaire

Suite aux dernières élections et la déconfiture des Libéraux fédéraux, le parti est maintenant à la recherche d'un renouvellement à travers de nouvelles idées qui pourraient stimuler les troupes et, plus important, donner le goût aux canadiens de revenir vers le parti libéral. Le parti tiendra d'ailleurs son biennal à Ottawa du 13 au 15 janvier prochain. Pour l'occasion, les différentes sections du parti libéral du Canada ont soumis une série d'idées à débattre lors de ce congrès. Les militants sont également invités à contribuer à la discussion sur le site internet du biennal.

Première constatation, il y a pas mal plus de discussions du côté anglophone que francophone. Bien que moins nombreux, soit que les francophones sont beaucoup moins attachés au parti libéral, ou au fédéralisme. Ou encore, les francophones s'intéressent beaucoup moins à la politique fédéral, ou à la politique tout court.

De façon général, les idées avancées sont dans l'ensemble drôlement plus progressistes, intéressantes et moins archaïques que celles du Parti "Royal" Conservateur du roi Harper. Bien que la plupart de ces idées ne seront jamais intégrées au futur programme du parti libéral du Canada, il est tout de même réconfortant de voir, que d'autres canadiens fassent des suggestions qui soient diamétralement opposées à celle du Parti très Conservateur de Harper. Peut-être par pure stratégie mais espérons un peu aussi par conviction. Y aurait-il un autre Canada que celui de Harper ?

Par exemple:

Plusieurs de ces résolutions et d'autres sont probablement des voeux pieux mais participent tout de même à une discussion qui va dans le bon sens. Un parti politique qui mettrait vraiment de l'avant et en application la plupart de ces résolutions aurait mon vote sans hésitation. Mais je ne crois pas que, pour l'instant, un tel parti existe. Plusieurs de ces idées méritent par contre qu'on s'y intéresse, ne serait-ce que pour saisir le contraste avec le Canada glauque qu'est en train de bâtir Harper et ses sbires.


Par Stéphane, 4 Avril 12, 00:25

Section Politique | 0 commentaire

Vous avez vu le combat Brazeau/Trudeau ? Patrick Brazeau, jeune sénateur conservateur, a accepté l'invitation de Justin Trudeau, fils de l'ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau et député de Papineau, de s'affronter lors d'un combat de boxe dans le cadre d'un événement dont les bénéfices allaient à la recherche contre le cancer. Cette cause leur tenait particulièrement à coeur puisque Brazeau a perdu sa mère à la suite d'un cancer des poumons et le père de Trudeau souffrait du cancer de la prostate.

Au delà de la bonne cause, il était tentant d'y voir davantage l'affrontement d'un libéral contre un conservateur. Brazeau a d'ailleurs beaucoup agité cet aspect de l'affrontement, démontrant un peu plus d'arrogance dans ses discours avant la confrontation.
Il était alors facile de faire le parallèle entre cet arrogance, l'allure plus "baveuse" de Brazeau et le partie qu'il représente.
Bref, il était difficile, si vous n'en pouvez plus de toutes les conneries des conservateurs, de ne pas espérer que ce libéral donne une leçon au conservateur, physiquement dans ce cas, mais par extension, à l'orgueil de tous les conservateurs. De plus, en comparant les attributs physiques des deux politiciens, la grande majorité voyait Brazeau, avec raison, largement gagnant, avec sa ceinture noire en karaté et son physique beaucoup plus imposant, ses tatoos même si Trudeau disais s'être adonné à la boxe de façon récréative depuis plusieurs années. Bref, tous s'attendaient à revoir Trudeau sans ses dents lundi, battu par le gros conservateur.
Le choses ont tournées autrement... et plusieurs ont été très surpris et d'autres ont ressentis un plaisir coupable à voir le "bum" conservateur en mangé une... mais tout ça pour une bonne cause, bien sûr !

Le combat



La coupe

Le perdant devait se faire couper les cheveux et porter pendant une semaine le chandail de l'adversaire... politique.


Par Stéphane, 1 Mai 12, 10:59

Section Politique | 0 commentaire

L'image des albertains très largement répandu au Québec est celle de cowboys de droite, au grand conservatisme moral et religieux, peu préoccupé par l'environnement, l'équité social, les faits scientifiques mais davantage par leurs fusils, la monarchie, l'argent de l'exploitation du pétrole sans trop se soucier de l'environnement, de plus en plus fermé sur eux même. Tout en se doutant qu'il s'agit là de grossières caricatures, l'image que l'on se fait de l'albertain moyen rejoint en grosse partie ces clichés.
Je crois que cette vision vient beaucoup du fait que l'on fait spontanément, mais injustement, l'adéquation entre le gouvernement Harper et les albertains. Comme une grande partie des albertains (67%) ont voté pour Harper, on assume que les valeurs et la perception tordue que l'on a de Harper représente forcément tous ces albertains qui ont voté pour lui. Mais cette équivalence est sans doute moins évidente qu'elle n'en a l'air.

Harper a de toute évidence une très bonne base conservatrice en Alberta qui partage toutes ces idées qui nous paraissent beaucoup trop à droite, conservatrices et, sans doute, qui ne les trouvent pas suffisamment à droite, conservatrices. Donc cette base a forcément voté pour Harper, en plus des conservateurs plus modérés et même des progressistes, plus loin de ces valeurs mais qui s'identifiaient en l'un des leurs, enfin. Ils n'a pas dû y avoir beaucoup d'hésitations entre un pur représentant de l'est (Ignatief), encore, et un vrai représentant de l'ouest, un albertain en plus (né en Ontario mais éduqué en Alberta et définitivement de culture albertaine). Même s'il ne partageaient pas nécessairement tout le conservatisme de Harper, l'attraction d'un premier ministre albertain rendait la réponse évidente. On vote pour l'Alberta, pour l'ouest. C'est à notre tour. Et ça, c'est sans compter tous les albertains qui ont voté pour le partie Libéral, le NPD, le partie vert... Définitivement dans le groupe des progressistes.

La récente élection en Alberta a mis en lumière les limites de la tendance à droite des albertains et la mobilisation des albertains plus modérés pour freiner cette tendance à droite et éviter les extrêmes, alors représenté par le partie Wildrose de Danielle Smith. Alors que les progressistes de la province évitaient le partie Progressiste Conservateur jugé beaucoup trop conservateur, à droite, lors des élections précédentes, celui-ci paraissait beaucoup plus modéré et progressiste en comparaison avec le Wildrose, beaucoup plus loin à droite. Des membres de ce partie ont d'ailleurs fait des déclarations controversés au cours de la campagne, teintées de racisme, de conservatisme moral et religieux. Alors que l'image que nous avons des albertains pourrait nous laisser croire que ce conservatisme aurait pu plaire à l'albertain moyen, en fait, ce conservatisme semble plutôt avoir fait fuir un certain nombre d'albertains qui se sont replié sur le Partie Conservateur, au pouvoir depuis 41 ans. Comparativement à Danielle Smith du Wildrose, Mme Redford, du PC, paraissait beaucoup plus modéré.

Mme Redford a fait campagne sur l'ouverture de l'Alberta au monde; Mme Smith a ressorti la théorie du «mur coupe-feu» pour isoler l'Alberta.

Mme Redford croit aux changements climatiques; Mme Smith doute encore des preuves scientifiques.

Mme Redford veut investir des milliards dans le développement de technologies vertes; Mme Smith voulait annuler ces programmes une fois élue.

Mme Redford veut tendre la main aux provinces; Mme Smith se plaint de payer trop en péréquation.

Mme Redford a promis de protéger les services publics; Mme Smith voulait ouvrir la porte au privé en santé.

Les sondages donnaient pourtant le Wildrose de Danielle Smith gagnant, une potentielle victoire historique après 41 ans de règnes du PC. En fait, ce n'aurait pas été une grande surprise, même une suite logique des choses, après l'élection majoritaire des conservateurs fédéraux et leur virage loin à droite, leur conservatisme moral et religieux, pas officiel mais latent, exprimé par plusieurs membres de ce parti.

Mais le mouvement progressiste et les conservateurs modérés n'ont pas permis la réalisation de cette prédiction des sondages. Les sondages se sont d'ailleurs largement trompé sur cette prédiction. Ces mouvements progressifs et modérés se sont donc concertés pour éviter le virage encore plus à droite proposé du Wildrose. Ils ne pouvaient pas accepter ces positions extrêmes et ont fait la promotion du vote stratégique : voter pour tous les candidats qui avaient le plus de chance de défaire le candidat du Wildrose, même si ça voulait dire de voter pour le PC, encore trop conservateur et à droite pour certains progressistes, mais un moindre mal comparé au Wildrose. Et ça a marché ! Le PC a été reporté au pouvoir, avec une bonne majorité. Il reste donc un mouvement progressiste en Alberta qui sourcille probablement aussi à la vue de plusieurs idées du partie de Stephen Harper et qui continuent à croire à une direction plus progressiste pour le Canada, plus au centre, moins conservateur. Pour eux aussi, pas question de toucher au droit à l'avortement, attention à l'environnement, équité social, se baser sur la science pour prendre des décisions sur l'environnement, laisser la religion en dehors de la politique... Bref, des albertains qui ont plus de points en communs avec les idées québecoises que les caricatures que l'on s'en fait pourraient laisser croire.

***

Une organisation progressive d'Alberta : Change Alberta

Une vidéo produite par ChangeAlberta.ca pour encourager les électeurs à voter stratégiquement, même si ça signifie voter pour le Partie Conservateur.



Publications précédentes


L'adresse de ce blogue:
http://www.webplaza.ca


Vous aimez ce blog ? Faites le connaître en ajoutant ce lien sur votre site ou sur facebook

Blognet.ca: Blogue

↑ Grab this Headline Animator

M'abonner à ce blog via RSS 2.0