Nouvelle fenêtre Phrase exacte
Webplaza Québec Canada France Francophonie Monde
Site  Gratuit
Newsgroups FTP
Programmes: PC Mac No. de Tél: Traduction:
Bourse: Compagnie SymboleCinéma: Langue:
URL Nouvelles Showbizz Images Web:
MP3 Webopedia Medline Santé Enchères:
Nom de domaine CNET Recettes
Conversion de devises De: à:


Florilège d'idées
Faire entendre sa voix...
Me connecter à mon blogue
Utilisateur:
Mot de passe:
Mot de passe oublié | Enregistrer un nom


10 DERNIERS BILLETS

5 DERNIERS COMMENTAIRES

CATÉGORIES

ARCHIVES

2011
Octobre (45)
Novembre (27)
Décembre (9)
2012
2013
2014

BLOGUEURS

Stéphane (116)

STATISTIQUES

Blogue: 131202 visites
Ce message: 17206 visites
Publications précédentesPublications précédentes

Hors religion, le salut
Par Stéphane, 9 Novembre 13, 11:56

Section Réflexions | 0 commentaire

Comme quoi même les athées peuvent apporter des points de réflexion intéressants.

Issus d'une éducation essentiellement séculiaire, Sam Harris a poursuivit des études en philosophie et un PhD en neuroscience qui s'intéressait aux bases neurologiques de la croyance, l'incroyance et l'incertitude. Plus récemment, Sam Harris est particulièrement connu comme communicateur et écrivain. Il est l'auteur des livres «The End of Faith», «Letter to a Christian Nation» et «The Moral Landscape». Il défend le droit de critiquer les dogmes religieux comme toute autre idéologie, et qu'il est maintenant le temps de se débarrasser de l'emprise des religions et de leur prétention de détenir une supériorité morale. Je paraphrase très librement sa pensé.
Bref, Sam Harris est très présent dans la discussion étasunienne sur la place de la religion, l'existence d'un dieu, la morale et la religion et l'athéisme.

Lui même athée, il défend toutefois l'idée que les non-croyants en l'existence d'un dieu n'ont pas à se définir comme athées, pas plus que les non-croyants au père noël ne se définissent pas comme des «a-père-noël» ou que l'on ne doit pas professer notre non-croyance aux centaines d'autres dieux ou autres personnages mythiques ayant été imaginés. Un peu dans l'esprit d'Albert Einstein qui disait «je ne partage pas l%u2019esprit militant des athées professionnels dont la ferveur repose essentiellement sur un acte pénible de libération d%u2019un endoctrinement religieux subi pendant la jeunesse».

Bref, bien que certaines religions aient historiquement apportées des éléments de réflexion sur les grandes questions de l'existence, il n'y a aucune raison de limiter son inspiration à une seule religion ou même d'accorder une supériorité morale à une religion et l'exclure de la critique. Le mieux serait en fait d'en distiller l'essence de leur philosophies et d'en exclure tous ces inutiles éléments de leur dogme, et les juger sur la base de leur mérite et surtout, de les soumettre à la critique, comme toute philosophie ou idéologie.




SOUMETTRE UN COMMENTAIRE
Nom


Courriel

Votre commentaire:




L'adresse de ce blogue:
http://www.webplaza.ca


Vous aimez ce blog ? Faites le connaître en ajoutant ce lien sur votre site ou sur facebook

Blognet.ca: Blogue

↑ Grab this Headline Animator

M'abonner à ce blog via RSS 2.0