Nouvelle fenêtre Phrase exacte
Webplaza Québec Canada France Francophonie Monde
Site  Gratuit
Newsgroups FTP
Programmes: PC Mac No. de Tél: Traduction:
Bourse: Compagnie SymboleCinéma: Langue:
URL Nouvelles Showbizz Images Web:
MP3 Webopedia Medline Santé Enchères:
Nom de domaine CNET Recettes
Conversion de devises De: à:


Florilège d'idées
Faire entendre sa voix...
Me connecter à mon blogue
Utilisateur:
Mot de passe:
Mot de passe oublié | Enregistrer un nom


10 DERNIERS BILLETS

5 DERNIERS COMMENTAIRES

CATÉGORIES

ARCHIVES

2011
Octobre (45)
Novembre (27)
Décembre (9)
2012
2013
2014

BLOGUEURS

Stéphane (116)

STATISTIQUES

Blogue: 131202 visites

Par Stéphane, 22 Avril 12, 22:56

Section International | 0 commentaire

Quel merdique gouvernement que celui d'Israël. Quels oppresseurs barbares, cruels, sauvages, brutaux, tyranniques. (voir article ci-dessous)
Ils se foutent totalement de toute légalité ou non au plan international. Ils se foutent de mettre des gens à la rue, de les faire souffrir... Seul ne leur importe l'accomplissement de leur plan ultime : finir d'évincer TOUS les palestiniens de la Palestine à leur seul profit et créer un état pour eux, seulement pour eux.

Il le font un peu tous les jours, aussi rapidement que l'opinion international leur permet, moyennant quelques indignations, quelques tièdes déclarations de mécontentements à travers le monde. Mais ultimement, on tolère, on rouspète un peu, on dit que c'est pas bien, qu'il ne doivent plus recommencer puis on tourne la page. C'est comme ça là bas, qu'on se dit. Et ça reste effectivement comme ça.  Ils continuent à détruire, à coloniser, à repousser leurs frontières, leur occupation, leur mépris, leur violence, leurs massacres. Les palestiniens sont abandonnés par la communauté internationale et on ferme les yeux sur les horreurs commis par Israël.

Ce gouvernement et tous les israéliens qui acceptent cet envahissement et cet oppression sont des lâches, des tyrans, des barbares. Israël n'a AUCUNE crédibilité lorsqu'il affirme vouloir négocier un plan de paix. Il ne font que tenter de gagner du temps. Le temps de mettre TOUS les palestiniens dehors, ailleurs, ils s'en foutent. Qu'ils partent ou qu'ils crèvent mais on va ultimement la prendre toute cette place, qu'ils se disent. Et ce au nom d'un merdique droit divin, aussi débile qu'imaginaire.

Est-ce que je l'ai dit ? Quel merdique gouvernement que celui d'Israël.

Agence France-Presse
Jérusalem

Des agences de l'ONU en Cisjordanie occupée ont dénoncé dimanche la destruction par Israël la semaine dernière de 21 habitations de réfugiés bédouins, mettant à la rue 54 personnes, dont 35 enfants.

Un communiqué commun de l'agence de l'ONU pour les réfugiés (UNRWA) et du bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires condamne la démolition le 18 avril de maisons à Khalayleh, au nord de Jérusalem, ainsi que l'éviction le même jour de réfugiés palestiniens habitant deux maisons de Jérusalem Est annexé.

«L'éviction de réfugiés palestiniens et la destruction de maisons palestiniennes et d'autres bâtiments civils en Cisjordanie occupée est contraire au droit international», a déclaré le directeur de l'UNRWA pour la Cisjordanie Felipe Sanchez.

Les responsables israéliens n'ont pas été en mesure de confirmer les destructions de Khalayleh dans l'immédiat.

Les délégations de l'Union européenne à Jérusalem et Ramallah (Cisjordanie) ont condamné samedi dans un communiqué l'installation sans précédent de colons juifs dans le quartier arabe de Beit Hanina à Jérusalem-Est, conquise et annexée par Israël en 1967.

Les délégations de l'UE «condamnent l'éviction le 18 avril des membres de la famille Natsché de leurs maisons dans le quartier de Beit Hanina», affirme ce communiqué. «Elles s'inquiètent profondément des projets visant à construire une nouvelle colonie (israélienne) au milieu d'un quartier traditionnellement palestinien», ajoute le texte.

Le communiqué rappelle que la colonisation de territoires occupés est illégale au regard du droit international.

Mercredi dernier, la police israélienne a pour la première fois évacué une famille palestinienne de deux maisons du quartier de Beit Hanina à Jérusalem-Est, à la suite d'une longue bataille juridique sur la propriété des lieux remportée par des colons juifs.

Israël a proclamé l'ensemble de Jérusalem sa capitale «éternelle et indivisible», alors que les Palestiniens veulent faire de cette partie de la ville, dont l'annexion n'est pas reconnue par la communauté internationale, la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

Source: Cyberpresse

Des documentaires à voir, pour une discussion sur l'occupation et une perspective historique

The Zionist Story




OCCUPATION 101



Par Stéphane, 24 Mai 13, 08:59

Section International | 0 commentaire

Pour saisir un peu l'arrogance, le mépris et la violence des autorités Israéliennes envers les palestiniens, il faut voir «Five Broken Cameras». Un palestinien, qui avait d'abord acheté une caméra pour filmer son fils grandir, ne peut s'empêcher de filmer ce qui se passe dans son village, la prise de contrôle des terres par les Israéliens, les petits combats des palestiniens pour tenter de les en empêcher. Un combat inégal.

Cliquez sur «Close Ad and Watch as Free User» puis «Start Vidéo Now»

Par Stéphane, 21 Octobre 13, 02:33

Section International | 0 commentaire

Malala Yousafzai est une jeune activiste pakistanaise de 16 ans qui milite pour le droit des femmes à l'éducation au Pakistan, d'où elle vient. Elle a d'abord été largement encouragée et mise à l'avant scène par son père pour défendre le droit des jeunes filles à l'éducation et dénoncer la violence et la répression sauvage des talibans alors qu'ils étaient toujours dans la vallée du Swat, dans le nord-ouest du Pakistan, près de la frontière avec l'Afghanistan. Son père, un activiste, avait alors une école privée pour filles dans son village qui était de plus en plus menacée par les talibans qui interdisait aux filles, sous menace de violences, d'aller à l'école. Son père défendait activement ce droit dans son village.
Un journaliste du New-York Times, Adam B. Ellick, a alors découvert ce père et sa fille qui se battaient alors pour ce droit et qui demandaient au Pakistan de venir les débarrasser des talibans dans leur régions qu'ils décrivent comme un paradis avant l'arrivé des talibans. Même en étant conscients du risque que pouvait constituer l'attention qui leur seraient porté dans les médias du monde et du Pakistan, le père a tout de même accepté ces entrevues, afin de faire connaître sa cause, en mettant sa fille, plus charismatique, de l'avant. A t-elle fait ce choix ? Peut-être pas tout à fait en pleine connaissance de cause. Mais à écouter ses entrevues par la suite, elle semblait alors totalement adhérer à ce combat et tenir profondément à son fragile accès à l'éducation. Suite à ce reportage, Malala a reçu beaucoup d'attention médiatique dans le monde et au Pakistan, en prenant confiance et courage, tout en dénonçant de plus en plus la barbarie des talibans.
Le 9 octobre 2012 elle a été victime d'un attenta par des talibans alors qu'elle revenait de l'école. Elle a alors été atteinte très sérieusement à la tête et on a longtemps craint pour sa vie puis aux séquelles qu'elle pourrait conserver. Heureusement, bien qu'elle conserve des séquelles de cette attenta, elle a aujourd'hui récupérer suffisamment pour reprendre son combat, semblant plus déterminée que jamais. Elle a récemment eu l'occasion de s'adresser à l'ONU pour faire la défense de l'éducation des femmes au Pakistan. Elle a alors entre autre mentionnée que les talibans, par leur attenta, avaient tué la crainte et fait naître le courage et la détermination. 
J'ai une grande admiration pour son courage et très touché par sa cause. L'humanité à son plus noble : qu'une si jeune fille ait le courage, malgré les menaces sur sa vie, de défendre que l'éducation est un droit précieux et que les violents oppresseurs que sont les talibans doivent être combattus, qu'ils ne représentent pas les valeurs de l'islam mais l'ont plutôt instrumentalisé pour s'en servir pour défendre leurs violentes idéologies.
Aujourd'hui, Malala vie en Grande-Bretagne et s'occupe de faire la promotion de sa cause loin du Pakistan mais le gardant au devant de sa cause et dit vouloir un jour faire de la politique dans son pays pour régler les crises et faire avancer le droit des femmes. Elle a été récemment nominée pour recevoir le prix Noble de la paix. Longue vie à Malala et à sa cause : l'éducation des femmes. C'est la clé de l'avancement de son pays.

Le discours de Malala à l'ONU :




La vidéo reportage du journaliste du New-York Times, Adam B. Ellick, avant son attenta.



Le «making of» du reportage



Enfin, une sympathique entrevue à l'émission «The Daily Show with John Stewart»
 



L'adresse de ce blogue:
http://www.webplaza.ca


Vous aimez ce blog ? Faites le connaître en ajoutant ce lien sur votre site ou sur facebook

Blognet.ca: Blogue

↑ Grab this Headline Animator

M'abonner à ce blog via RSS 2.0